E-mail

contat@pharmaduweb.fr

Un enfant qui dort mal est un problème qu’il faut aborder et résoudre, de préférence sans stress ni colère, ce qui ne ferait qu’aggraver la situation. Cela vaut non seulement pour le bien-être de l’enfant, mais aussi pour celui de la famille.

Les raisons pour lesquelles un enfant peut avoir du mal à bien dormir peuvent être les plus variées, à commencer par les difficultés à s’endormir dues à des peurs ou à des crises de colère, jusqu’aux vêtements peu confortables. Voyons donc comment aider votre enfant à mieux dormir.

Comprendre pourquoi un enfant ne dort pas

La première chose à faire face à un enfant qui ne dort pas est de comprendre pourquoi.

Vous pouvez alors faire une sorte de vérification mentale en analysant les causes possibles.

Par exemple :

  • Sa chambre est-elle trop froide ou trop chaude ?
  • A-t-il mangé trop ou pas assez au dîner ?
  • Y a-t-il des bruits gênants la nuit ?
  • Son pyjama est-il confortable ?

Une fois que vous avez compris quel est le problème environnemental ou circonstanciel, vous pouvez le résoudre.

La pièce doit être ventilée pendant la journée pour qu’elle soit fraîche en été et chauffée en hiver pour la maintenir chaude.

Il ne doit y avoir aucune fleur pour le déranger et aucun insecte gênant.

Enfin, le pyjama du bébé doit être en coton pour la saison chaude et en laine pour la saison froide.

Si, toutefois, votre enfant ne dort pas pour d’autres raisons, il convient de suivre les conseils suivants.

Comment aider votre enfant à mieux dormir

La première règle dans ces cas-là est d’avoir des règles.

Cela signifie établir et surtout maintenir une bonne routine de sommeil.

Cependant, la routine doit être construite dès la journée, sans être réduite aux caprices du soir.

L’enfant ne doit pas trop se reposer pendant la journée, sinon il sera hyperactif le soir. Il est également très important d’éviter les aliments ou les boissons sucrés au dîner, sinon la vigilance du bébé augmentera considérablement.

Il est également important de respecter l’horaire et le calendrier : allez toujours vous coucher à la même heure après avoir fait les mêmes choses, comme vous brosser les dents et écouter une histoire avant de vous coucher.

Si, toutefois, quelque chose ne va pas pendant la nuit, il est préférable d’y faire face calmement et résolument.

Par exemple, votre enfant peut se réveiller d’un cauchemar. Dans ce cas, vous pouvez le rassurer en lui caressant les cheveux et en lui disant que ce n’était qu’un mauvais rêve.

Si l’enfant a entre huit mois et trois ans, il est utile de savoir qu’il peut souffrir d’une « angoisse de la séparation ».

Il aura donc raison de vouloir rester un peu plus longtemps dans le lit de papa et maman, au moins jusqu’à ce qu’il s’endorme.

En suivant ces conseils utiles et simples, vous pourrez aider votre enfant dans ce délicat moment de transition qu’est l’endormissement, sans traumatisme et pour que tout le monde puisse mieux se reposer.

Articles recommandés